Donner sa langue au chat : mais d’où vient cette expression ?

Lorsque l’on souhaite connaître la réponse à une question que nous avons cherché en vain, nous utilisons souvent cette expression improbable, mais vous êtes vous déjà demandé d’où est-ce qu’elle venait ?

Pour cela, il faut revenir en 1676, lorsque Monsieur de Sévigné emploie la phrase “jeter sa langue aux chiens” lorsqu’il envoie une lettre à sa fille dans le recueil Lettres de Madame de Sévigné de sa famille et de ses amis, tome III. Ce sont les premières traces de cette fameuse expression qui est devenue celle que l’on connaît tous aujourd’hui. Mais qu’est ce que cela signifiait et comment s’est-t-elle transformée ?

Autrefois, on jetait les aux chiens les restes de nourriture qui n’avaient plus de valeur. C’est comme si en jetant la nourriture, on abandonnait notre langue pour signifier qu’on ne dira jamais la réponse puisqu’on renonce à la chercher.

Une expression adoucie par la suite

Courant XIXe siècle, Aurore Dupin, alias George Sand dit : « Mettre quelque chose dans l’oreille du chat c’était lui confier quelque chose qui devait rester secret, oublié ». Le chat était considéré comme un gardien de secrets qui possède tous les savoirs. Dès lors, en lui donnant notre langue, on lui donnait la parole pour avoir la réponse car, hormis le célèbre chat botté, ce sont des animaux qui ne possèdent pas la parole.

Et voilà pour la petite histoire ! Vous savez tout. Maintenant, lorsque l’on vous demandera d’où vient cette expression, vous ne pourrez plus donner votre langue au chat !

Laisser un commentaire